Dos au mur, les Panthères n’avaient d’autre choix que d’attaquer. Une première tentative de Bouanga était détournée en corner (3eme). Sur un centre de Palun, Evouna enchaînait contrôle et frappe sans parvenir à cadrer (6eme). Les Hirondelles se montraient logiquement dangereuses en contre. Oublié par Obiang dans son dos, Amissi ne pouvait reprendre un bon centre de Berahino (12eme). Trouvé sur un long ballon en profondeur, l’attaquant de Stoke City poussait ensuite Ovono à la parade (13eme). Si Evouna se signalait encore par sa maladresse (23eme), la plus grosse occasion de la première période revenait aux hôtes. Après un gros travail, Amissi centrait pour la tête de Fiston Abdul Razak. Sur la trajectoire, Ovono captait le ballon en deux temps (36eme).

Amissi délivre le stade

Au retour des vestiaires, la pression s’intensifiait sur le but d’Ovono. Un superbe centre de Nizigimana trouvait Berahino dont le piqué était paré par Ovono (48eme). Les hommes de Daniel Cousin répliquaient : suite à un joli numéro du petit nouveau Allevinah, Poko se jetait mais ne pouvait conclure (57eme). D’une magnifique talonnade, Abdul Razak décalait Kwizera, dont la frappe sèche était déviée par un Ovono héroïque (64eme). Le danger allait d’un but à l’autre, et Obiang poussait Nahimana à une superbe parade (66eme). Le public du stade du Prince Louis Rwagasore avait frémi ; il allait exulter. Sur un contre rondement mené, Abdul Razak adressait un long centre. Amissi, au second poteau, ajustait Ovono d’une frappe chirurgicale au ras de son montant gauche (76eme, 1-0).

Les Panthères sortent enfin leurs griffes… trop tard

Contraint d’inscrire deux buts en douze minutes, le Gabon n’avait pas dit son dernier mot. Un coup du sort lui permettait d’égaliser, quand Ngandu trompait malencontreusement son propre gardien (82eme, 1-1). Les Panthères sortaient enfin leurs griffes, mais il était trop tard. Malgré un ultime coup franc cadré d’Aubameyang, le Gabon était éliminé. Invaincu durant tout la phase de poules, le Burundi n’avait pas volé sa qualification. Les Hirondelles disputeront cet été en Egypte la première phase finale de Coupe d’Afrique de leur histoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici