Une délégation militaire composée de plus hauts gradés de FARDC en provenance de Bukavu , se journe dans la ville de baraka depuis le week-end dernier dans l’objectif de mettre fin au tracasseries occasionner par les militaires FARDC dans ce coins sud de la Province.

Selon Dieudonné KASEREKA le porte parole de Sokola 2 dans la province du sud Kivu, le démantèlement des barrières illégales érigés par les militaires FARDC en Territoire de Fizi est l’un des objectifs principales de leur descente dans cette zone.

Cette mesure vient après plusieurs manifestations, plaidoyers et villes mortes décrétées par les sociétés civiles pendant long temps.

APOLO MSAMBYA Joseph, président de la Société civile dans la ville de Baraka, a appris avec satisfaction la mesure prise par la haute hierarchie de l’armée dans la province car elle vient repondre favorablement à la requête de la société civile, mais insistant sa durabilité tout en interpellant les FARDC à ne pas abandomner leur mission de protéger les civils et  leurs biens sur la RN5.

Signalons également la présence du président provincial de l’ASADHO Mr Josué BLAISE MUKUBWA, qui représente la société civile dans cette délégation.

Plusieurs rapports de la société civile ainsi que, des organisations humanitaires rapportent l’installation d’une cinquantaine des barrières étaient érigés le long de la route Nationale numéro 5 sur le tronçon Makobola-Baraka-Fizi-Lulimba, Lulimba-Kilembwe et, en même temps, 8 barrières sont dénombrées sur la route Lulimba-Nyange dans le secteur de Ngandja dont tout passant est obligé de débourser jusqu’à 2 000 FC à chaque barrière et dans des routes de désertes agricoles , les passagers sont obligatoirement de payés aux militaires une somme d’argent allant de 200 à 500 Fc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici