La première attaque a eu lieu vers la colline de Roho au village Koli dans le groupement Boku. Selon l’administrateur du territoire de Djugu, Alingi Bakuba, des hommes munis des fusils et machettes en provenance de Ladedjo dans le secteur de Walendu Pisti se sont tout d’abord introduits dans un camp des déplacés en tirant des coups de feu. Selon la même source, à Koli, ces assaillants ont tué deux personnes et blessés plusieurs autres.

Quelques minutes après, le même groupe d’assaillants s’est dirigé dans le village voisin de Pakizi au groupement Ucha non loin du centre de Maze. Ils ont tué 9 personnes.

Certaines victimes ont été décapitées et d’autres ont été tuées par balles. Avant de se retirer, poursuit M. Alingi, ces hommes armés ont incendié huit maisons.

La société civile de Bahema-Nord déplore ce nouveau cycle de violence dans ce territoire. Charité Banga, président de cette structure, parle d’environ 30 personnes tuées en l’espace d’une semaine dans cette entité.

Le porte-parole des FARDC en Ituri, confirme ces attaques. Le Lieutenant Jules Ngongo indique que « l’armée est à la poursuite de l’ennemi dans son retranchement ».

by: radiookapi.net:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici