La colère commence sérieusement à monter concernant les votes pour la cérémonie The Best, qui avait lieu lundi dernier. Alors que Lionel Messi a été élu meilleur joueur devant Virgil van Dijk et Cristiano Ronaldo, plusieurs voix s’élèvent pour contester les votes dévoilés par la FIFA, qui ne correspondraient pas aux bulletins envoyés. Et pas uniquement autour de l’incompréhension de certains concernant l’attribution du prix de meilleur joueur à Lionel Messi, devant Virgil van Dijk et Cristiano Ronaldo, ainsi que l’absence sur le podium de Mohamed Salah et Sadio Mané.

Sur le document rendu public par la Fifa avec le détails des votes de chacun (capitaines, entraîneurs et journalistes), Juan Barrera apparaît en page 4, en tant que capitaine du Nicaragua. Selon l’instance du football mondial, le joueur de 30 ans aurait voté en faveur de Lionel Messi, de Sadio Mané et de Cristiano Ronaldo. Voici pour la version officielle. Sauf que le principal intéressé dément. “Je n’ai pas voté pour les trophées The Best, assure-t-il sur Twitter. Toute information au sujet de mon vote est fausse, merci.” Des propos appuyés par un communiqué officiel de son club, le Real Esteli. “Notre joueur fait part de sa préoccupation face à cette situation, parce qu’on a utilisé son nom pour une chose à laquelle il n’a pas participé, explique l’équipe nicaraguayenne. Bien qu’ayant fait partie de la liste finale des votants, Barrera a expliqué ne pas avoir voté et que l’information publiée ne correspondait pas.”

Le sélectionneur du Soudan assure avoir voté pour Salah
Autre votant qui crie au scandale: Zdravko Logarusic, sélectionneur du Soudan, qui apparaît sur la liste comme ayant voté pour Lionel Messi, Virgil van Dijk et Sadio Mané. Lui assure qu’il avait attribué cinq points à Mohamed Salah, trois points à Sadio Mané et un point à Kylian Mbappé, dévoilant une image du document qu’il dit avoir envoyé à la Fifa, relayée par des médias locaux.

A cela, il faut également ajouter l’imbroglio autour des votes de l’Egypte: ils n’apparaissent pas sur le document de la Fifa, alors que la Fédération assure que le sélectionneur et le capitaine ont voté pour Mohamed Salah… Trois cas, une colère qui monte et une affaire qui ne fait peut-être que commencer. On attend donc les explications pour 2, on en a eu pour l’Egypte. Pour expliquer la décision de ne pas comptabiliser le vote égyptien, l’instance dirigeante du football mondial a indiqué qu’il manquait la signature du secrétaire général de la fédération égyptienne en bas du document et que les parties concernées ont écrit leurs réponses en lettres capitales. Si on peut comprendre la 1ere explication, validation courante dans ce genre de procédés, la 2e est assez ridicule.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici