Après deux voyages manqués à Goma, Moses Katumbi a finalement été autorisé par le gouvernement congolais et est arrivé à Goma, dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la RDC. Lors de sa réunion au stade Afia de Goma, Moise Katumbi a déclaré qu’il ne faisait pas de politique pour de l’argent.

Il note plutôt « qu’il vise à améliorer les conditions de vie des congolais. » Il continue sa tournée dans l’est du pays. Demain matin, il devrait se rendre à Beni et à Butembo avant de continuer dans les provinces du Sud-Kivu et de l’Ituri. Sa visite intervient dans le cadre de l’annonce de son propre parti politique, différent de leur congrégation politique, LAMUKA, dont martin Fayulu était candidat à l’élection présidentielle de 2018.

Ancien coordonnateur de ce clan, Moïse Katumbi, serait en train de prêcher pour une autre chapelle que celle de ses colistiers dont Martin Fayulu Madidi et Adolphe Muzito ne seraient pas au courant de la dernière sortie de la politique,ce qu’ils feraient de leur passe-temps quant au combat, soit-il suranné selon les étapes, axé sur la vérité des urnes.

Les contradictions dans le chef des sociétaires de la coalition sont au nombre d’une utopie à la chinoise. Depuis, en retour, le retour de Moïse Katumbi Chapwe en RD. Congo, le décor de divorce semble être placé au sein du clan de l’opposition congolaise et suite à cette annonce de son propre parti politique, plusieurs analystes politique en RDC évoque le chemin d’implosion dans la coalition LAMUKA.

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici