Ce projet prévoit l’amélioration ou la reconstruction des infrastructures détruites pendant les années des conflits en RDC.

Un vaste projet visant l’amélioration de la desserte en eau potable et en assainissement a été lancé, le 17 novembre, à Goma, ville située à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Dénommé LIFT, ce projet qui concerne des milieux périurbains dans les provinces du Nord et Sud-Kivu, est initié par un consortium de cinq organisations internationales, dont Mercy Corps, organisation internationale d’aide au développement.

Il est financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), à hauteur de 32 millions de dollars américains, pour une durée de 5 ans, a rapporté Radio Okapi, un média de la Mission de l’Organisation des Nations unies en république démocratique du Congo (MONUSCO). LIFT vise à résoudre la faible couverture en desserte en eau potable, mais aussi à juguler les mauvaises conditions hygiéniques dans les zones sorties des conflits armés dans l’Est de la RDC, a-t-on indiqué.

Il prévoit, ainsi, l’amélioration ou la reconstruction des infrastructures détruites pendant les années des conflits en RDC, sans oublier la montée rapide de la croissance démographique de la population, a-t-on ajouté. Créée en 1979, Mercy Corps « accompagne les acteurs locaux à bâtir des communautés plus sûres, plus équitables et plus productives à travers le monde, y compris dans des contextes de catastrophe humanitaire », affirme cette organisation à but non lucratif qui « aide les populations à transformer les crises en opportunités ».

© dpa Deutsche Presse-Agentur GmbH.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici